Avatar Izarra
Izarra Facho
26 juillet 2020
Je suis ce qu'ils appellent un “facho”. “Ils”, c’est à dire les rouges, les cocos, les gogos de la gauche. Je suis un “facho” donc. Un vrai de vrai et même de la pire espèce. La crème de la crème, ou plutôt la lie de la lie. Enfin le meilleur, le coeur de la fleur en tout cas. Une belle pourriture. Toujours selon “eux”. Et je ne m’en défends pas. Peu importent comment ils qualifient la blancheur de mon drapeau, l’éclat de mes vues, la lumière de mes pensées : je suis à ma place là où je dois être, à droite de la droite et pas ailleurs. Je n’ai honte ni de mon sang ni de mon ciel. Pas plus de mon pays que de son Histoire. Et pour eux, si fiers de leurs vices, c’est un grand péché. Ma couleur c’est le blanc. Je n’y puis rien, je suis né ainsi : avec des blés blonds sur ma tête et de la neige dans mes gènes. Pour cette unique raison je suis mauvais, méchant, injuste. Ma grande faute à leurs yeux, c’est de ne pas me prosterner devant les “richesses et douceurs” apportées par les envahisseurs, de ne pas vouer un culte enflammé aux fées sataniques du féminisme, de ne pas admirer avec béatitude le trou du cul de l’homme changé en sexe de femme. Bref, ils me reprochent de ne pas vouloir m’adapter au siècle. L’immense progrès humain consistant à remplacer un phallus par un orifice femelle m’ayant échappé, je passe pour le dernier des arriérés. Insensible à l’ivresse générée par le viol des lois naturelles, je suis taxé de timoré. Le vertige de l’abîme ne m’attirant nullement, je suis soupçonné de vouloir pactiser avec les forces de l’ordre divin... Il est vrai que j’en tiens une sacrée couche avec ma grosse couenne de macho pur et dur... Pour la femme j’ai des conceptions révoltantes, des ambitions insupportables, des missions dégradantes : respectabilité, maternité, conjugalité. Son rôle : protection et transmission des valeurs familiales, gardienne du foyer et incarnation des vertus. Le summum de la négation de ses droits, pour eux les “progressistes” qui l’idéalisent non pas dans l’enfantement mais dûment avortée... Pour mon pays je prône la sécurité, l’homogénéité, la francéité. Alors là je ne suis plus un “facho” passéiste et rétrograde mais carrément un “nazi” ! Je suis Hitler en personne ! L’incarnation du mal absolu ! Je suis la HAINE, je suis l’IGNOMINIE, je suis la BÊTE IMMONDE ! C’est tout l’honneur que me font, dans leur zèle humaniste, ces grands éclairés de gauche... Mais redevenons plus modestes, ils savent bien au fond d’eux-mêmes que je ne suis qu’un ordinaire petit gaulois aux idées banalement “nauséabondes”... Un “facho” en somme. https://izarralune.blogspot.com/2020/06/1584-facho.htm
Avatar Evyna
Evyna RE: Facho
26 juillet 2020
ah ouais bg

« 1 »